L’histoire commence en 1998 lors d’un voyage en Belgique où les villes de Bruxelles, Louvain, Bruges et Dinant, magiques, féériques,  nous ont époustouflées et assoiffées. Amsterdam, Paris et Luxembourg n'étaient pas en reste.
  En 98, les micro-brasseries au Québec étaient rares et leurs bières, mal distribuées. Il n’y avait pour ainsi dire que des bières jaunes traficotées par l’ajout de concentrés pour accélérer la production au détriment du goût, fabriquées par les grosses brasseries dont la seule raison d’être est d’accroître leurs parts de marché d’une part et de l’autre, en suivant le courant mondial d’offrir un breuvage rappelant la bière et visant un goût unique que l’on boive de la Molson, de la Labatt, de la Heineken, de la Tsing Tao, de la Sapporo ou de la Morretti. La durée du goût en bouche doit être aussi courte que la durée du collet, c’est-à-dire environ 8 nanosecondes.
  Trève de sarcasmes !
  Le matériel promotionnel, donc, à cette époque, était rare et les micro-brasseries peinaient. Ce n’est qu’au printemps 2000 que l’on vit arriver une gamme élargie de bière importée qui a eu pour effet de raviver chez les grosses brasseries la guerre des parts de marché. Cette guerre a aussi, en quelque sorte, stimulé les micro-brasseries. Le matériel promotionnel est apparu ensuite de toutes parts : grosses brasseries, bières importées, micro-brasseries sans oublier eBay dont la catégorie Objets de collection/bière/Objets publicitaires/Verres, Chopes & Etains/Verres Bière a explosé. D’ailleurs, beaucoup de verres de la présente collection proviennent de pays comme la Belgique, la France, les Pays-Bas, l’Angleterre et les Etats-Unis.
  Invités à Uccle, en Belgique en 1998, nous nous sommes promenés aux alentours, tantôt sur les Grands Places de Bruxelles, Louvain ou Bruges, tantôt à Amsterdam, Luxembourg ou Paris, avec qui nous avons renoué connaissances en 1999.
  À chaque fois que nous nous arrêtions pour boire une ou deux bières, elles nous étaient servies dans des verres qui leur étaient destinés. La plupart des bistrots que nous avons honorés n’offraient que des bières des grandes brasseries et tout comme ici, les micro-brasseries sont moins bien représentées. Malgré tout, à cette époque, les grandes brasseries belges offraient une gamme de saveurs très élaborée contrairement aux brasseurs en Amérique qui se ressemblaient toutes à l’exception de quelques micro-brasseries plus connues.
  La piqûre des bières à saveur était faite. Finies les bières jaunes, communes voire insipides.
  De retour au Canada, la réalité me rattrapa : nous n'avions que de la bière jaune habituelle. C'est à ce moment que l'on apprécia Unibroue et ses bières de type belge. D'autres bières importées pouvaient être achetées à la S.A.Q. mais à prix d'or. À l'époque, la S.A.Q. avait même ouvert sur la rue St-Denis, une S.A.Q. Bières. Mais, mal située, sans stationnement, elle dut fermer ses portes. C'est dommage car on y vendait toutes sortes de bières et les verres correspondants.
  J'ai reçu des verres Hoegaarden et Leffe en cadeau, puis un verre de cocher Kwak comme sur la photo ci-contre. La collection était commencée.
  Puis en 2000, surprise, c'est l'arrivée massive dans les dépanneurs et épiceries d’offres-cadeau des grands brasseurs-distributeurs : la guerre faisait rage. Mick’s Red, Grolsch, Heineken, Stella Artois, Delirium Tremens, Duvel, etc. La collection s’étoffait peu à peu avec des marques dont certaines étaient beaucoup plus nobles que d'autres.
  Puis arrivèrent eBay et tous ses vendeurs à pseudonymes. On pouvait dès lors avoir des verres à bières introuvables ici, Hoegaarden Spéciale, le Fruit Défendu, Amstel, ou de brasseries défuntes comme Gambrinus de Mulhouse en France ou les séries de bières commémoratives de Grolsch, etc.
  La collection avançait doucement. Le Mondial de la bière 2003 nous a attirés pour la première fois et l’achat de deux verres lors de cet événement porta le total à 62 ! Le site du Mondial au Cours Windsor est exceptionnel. Une gare de train rappelant l’Europe, un enclos extérieur plein de monde, des bières de tous les pays, un soleil serein font que nous pourrions bien être quelque part en Europe à la condition de ne pas lever la tête pour y voir le Château Champlain tout blanc qui nous surplombe !
  2004, 2005, 2006, 2007, d’un Mondial à un autre, visite quotidienne des babillards de Bièropholie, achats sur eBay, rencontre des collectionneurs, échanges, etc., ont fait qu’au moment d’écrire ces lignes, juillet 2007, la collection dépasse les 260 verres !
  Une collection doit aussi avoir un registre des acquisitions. En 2000, déjà, j'avais commencé un base de données et trois ans plus tard l'idée de faire un site web a germé puis voici le fruit de plusieurs années de labeurs.
 

Kwak sur la Grand Place à Bruxelles, 1998



La Grand Place à Bruxelles, 1998



Bruges, 1998



Louvain, 1998



Amsterdam, 1998



Paris, 1998



Luxembourg, 1998



Dinant, 1998





Dernière mise à jour : 2011-02-15









AccueilMenu principal



Valid HTML 4.01 Transitional