Les définitions tirées des dictionnaires Petit Robert et Petit Larousse ainsi que des sites de recherche.

On retrouve parfois à la droite de la définition des exemples probants de la collection.

On dit verre à bière lorsque le verre sert exclusivement au service de la bière. On fait ainsi référence à son usage.
On dit verre de bière lorsque le verre contient de la bière. On fait ainsi référence au contenu.

À noter que les styles de verres ne sont pas définis de façon stricte. Un verre peut faire partie de plusieurs styles.





Ballon

Verre à boire de forme sphérique muni d’un pied.
Le terme anglais pour le désigner est snifter.
Sans son pied il pourrait être un gobelet ou un godet.




Bécher

Récipient cylindrique à fond plat, au bord haut légèrement évasé et muni d'un bec verseur. Aussi appelé «vase de Berlin». Ce récipient est utilisé dans les laboratoires de chimie, physique, biologie, pharmacie, etc.
Par analogie et pour le service de la bière, il s’agit d’un verre cylindrique bas, plus petit et plus trapu que le stange et dont la contenance varie habituellement de 200 à 300 ml.




Bock

Verre à bière d'une contenance d'un quart de litre.
C’est une appellation générique, sans référence à la forme mais plutôt à l'usage qu'on en fait: « Viens prendre un bock ! »
Ce terme est souvent utilisé à tort pour désigner une chope.
Sans forme spécifique.



Botte

Pendant la Première Guerre Mondiale, des soldats de l'armée allemande, qui devaient aller au front, se passaient une botte d'armée en cuir contenant de la lager, et chaque homme du cercle en buvait jusqu'à ce que la botte soit vidée. L'histoire ne dit pas si la botte était neuve ou usagée, mais comme la verrerie était rare dans les tranchées, un volontaire parmi les soldats devait offrir sa botte pour le rituel et ses confrères l'accepter.
Aujourd’hui, ils sont plutôt décoratifs et servent à plusieurs types de bières.



Calice

Verre sur pied dont la forme rappelle celle du calice eucharistique.
Le verre ne permet pas de concentrer les arômes et la mousse se dissipe plus rapidement.
Certains calices dont la coupe est légèrement plus haute s'appelle bolleke en néerlandais. Le verre dans lequel la bière De Koninck est servie est un bolleke, bien que ce terme est le plus familièrement utilisé pour désigner un verre rempli de la bière elle-même et la façon dont la bière est demandée dans les bars. Voir les 425_KON ou 811_KON.



Chevalier

Un chevalier est un verre de grande taille qui contient plus d'un litre de bière.
D’autres, peu utilisés pour la consommation, ont plutôt un rôle décoratif.
On peut voir tous les chevaliers de la collection ici.
Sans forme spécifique.



Chope

Grand verre cylindrique à anse pour boire de la bière. Souvent utilisé pour servir une pinte.
La chope est souvent appelée à tort, bock.
Sans forme spécifique ou caractéristique.



Chopine

Une chopine est une mesure de capacité pour des liquides. De l’allemand schoppen qui veut dire « puisoir de brasseur ».
La chopine se subdivise en deux demiards.
En France, la chopine contenait la moitié d'une pinte, et valait ainsi 24 pouces du Roi cubes (ce pouce valant environ 27,07 mm, soit environ 476,073 ml).
Au Canada, une chopine correspond à la pinte telle que définie dans le Système d'unités impérial, égale à 20 onces liquides impériales, soit 568,26125 ml.
Cette appellation générique est sans référence à la forme du verre ou au type de bière.
Sans forme spécifique.



Cocher

Comme les cochers ne pouvaient abandonner leur attelage devant l’auberge pour aller prendre une bière, l’aubergiste Pauwel Kwak fit faire des verres spéciaux que les cochers pouvaient accrocher à leur diligence, d’où le nom verre de cocher.
Ce verre est aussi appelé verre Kwak.
Il s'apparente au yard glass.



Cognac

Le verre à cognac est un verre-ballon à fond large sur un pied court, d’une contenance recommandée de 50 à 75 ml. En se refermant, le buvant du ballon concentre les arômes.
Quelques brasseries utilisent cette forme pour certaines de leurs marques de bière. On en voit dont le buvant est évasé vers l’extérieur ce qui leur donne l’aspect d’une tulipe trapue. En anglais, on dit snifter.
La forme de ces verres rejoint parfois celle des tulipes, comme les 073_MDT ou 152_MSA, ou des ballons comme ceux de la Leffe dont le  003_LFF est un bon exemple, etc.



Conique

Ce verre se présente habituellement sans pied.
Dans les pubs, on utilise souvent ce type de verre pour servir une pinte indifféremment du type de bière.
Comme son nom l’indique, ce verre a la forme d’un cône inversé et tronqué de 140 à 180 cm de hauteur.
Lorsqu’il se présente avec un pied, ce verre est plus délicat et élancé qu’un verre conique régulier sans pied.



Corne à boire

La corne à boire est l'ancêtre du verre et reposait sur un support. Les cornes à boire étaient d'usage courant chez les Norses et Anglo-Saxons du Moyen-Âge. Toutes les nations européennes du nord utilisaient des cornes d'aurochs qu'ils décoraient avec soin, parant le buvant d’argent.
Certaines brasseries d’aujourd’hui ont émis des cornes à boire en céramique et en verre.
Un très bel exemple dans cette collection, serait la Corne du Bois des Pendus que l'on peut voir ici.



Coupe

Récipient à boire plus large que profond, reposant sur un pied plus ou moins haut. Son apparence étant proche de celle du calice, cette forme est souvent utilisée, à l'instar des calices, pour les bières trappistes ou abbatiales.



Demi

Verre à bière sans forme spécifique destiné, à l’origine à contenir un demi-litre de bière mais de nos jours, la contenance varie de 250 à 350 ml.
Sans forme spécifique.



Droit

Sa forme, généralement plus haute que large, rejoint parfois d'autres définitions comme le bock, le gobelet, le godet, le pilsner, le quart, le stange, le kölsch, etc.
Certains verres droits, plus haut que large, possèdent aussi un pied.



Flûte

Verre à pied, étroit et haut. La flûte, à l’origine était destinée au service du champagne.
Sur un pied allongé, la partie contenante est un cylindre de faible diamètre en haut et un paraboloïde de révolution en bas.
La flûte d’apparence délicate est un verre sur pied élancé, étroit et haut utilisé par plusieurs brasseries pour donner à leurs bières un air classique de noblesse ou de richesse.
Sans pied, ce verre rappelle la forme de la trompette médiévale par sa base étroite et son buvant très évasé.



Galopin

Verres de petite taille variant de 7 à 20 cl souvent utilisés pour des dégustations.
On peut voir tous les galopins de la collection ici.
Sans forme spécifique.



Gobelet

Récipient à boire, généralement plus haut que large, et ordinairement sans pied.
Par contre, pour les Anglais, le gobelet possède une tige et un pied et s’écrit goblet.
Sans forme spécifique ou caractéristique.



Godet

Petit gobelet. Petit récipient à boire sans pied ni anse.
Sans forme spécifique ou caractéristique.



Kölsch

La Kölsch se boit traditionnellement dans des verres cylindriques hauts et étroits, nommés Stangen (Stange au singulier veut dire poteau), de 20 cl. Elle peut également se servir en Stößchen, verres de 10 cl.
Dans le reste de l'Allemagne, et dans le sud en particulier, la faible capacité de ces verres leur vaut le surnom moqueur de Reagenzgläser (éprouvettes). Afin de séduire de nouveaux consommateurs, les tenants de Kneipen (bistrots) se convertissent aux verres de 30 ou 40 cl.
On dit aussi un verre kölsch.



Nonic

Ce verre, de forme conique, a une protubérance au sommet pour améliorer la préhension et empêcher que les verres ne se collent ou se fêlent lorsqu’on les empile les uns dans les autres.
C’est un terme employé par certains fabricants et fournisseurs de verres.
C’est la forme de verre la plus courante que l’on retrouve dans les pubs, surtout les pubs anglais.
L'origine du mot serait no nick, où « nick » en français veut dire entaille, fissure ou éclat, donc « sans éclat ».
Aucun terme équivalent en français n'existe.



Pichet

Un pichet est un petit récipient à col légèrement resseré et disposant d'un bec verseur, avec ou sans poignée, permettant le service des boissons à table. Les pichets peuvent être en verre, céramique ou métal.
Petite cruche à anse et à bec pour les boissons.




Pilsner

Ce verre est utilisé pour le service de bières légères mais avant tout pour la bière de Pils, la pilsner. Il est habituellement plus petit que la pinte, soit dans les formats de 25 ou 33 cl. Ce sont des verres élancés assez étroits au bas et s'évasant vers le haut avec parfois un renflement à l'embouchure et ordinairement sans tige quoiqu'ils puissent parfois avoir un pied.
C’est un verre qui possède énormément de déclinaisons et d’interprétations.
Un des derniers verres de Pilsner Urquell diffère de cette description (202_URQ)
Les Blanche de Chambly, Gaillarde et Griffon utilisent maintenant le même verre (ex. : 255_GRF).



Pinte

Une pinte est une unité de mesure de volume pour des liquides. Il y a deux chopines dans une pinte.
— La pinte de Paris est une unité antérieure au système métrique, qui valait 48 pouces cubes (pouce du Roi), soit environ 952,146 ml.
— Au Canada, une pinte désigne le quart (prononcer qwart) impérial, une unité anglo-saxonne, égal à 40 onces liquides, soit exactement 1,1365225 litre.
— La pinte impériale, symbole pt (Imp), est une unité anglo-saxonne du Système d'unités impérial, qui vaut 20 onces liquides impériales, soit exactement 568,26125 ml.
— La pinte américaine (US), symbole pt (US fl) vaut 16 onces liquides US, soit exactement 473,176473 ml.
— À noter qu'au Canada, les pintes impériales et américaines sont appelées «chopines». Une pinte impériale est exactement la moitié de la pinte canadienne, la pinte US cinq douzièmes.

Autres acceptions de la pinte :
— En Suisse et dans le sud de l'Allemagne, une pinte désigne un débit de boissons.
— En France, par un effet de mode, une pinte désigne récemment le verre de bière d'un demi-litre ou chope.
— En Flandre, une pintje désigne un verre de bière de 25 cl.
Le mot pinte ne fait pas référence à la forme du verre.
Au Canada toujours, il n'y a pas de réglementation dans le service de la bière dont la quantité peut être aléatoire au gré du débit de boissons.
Sans forme spécifique.




Pint Glass

La pinte, c’est-à-dire le verre lui-même, est un récipient à boire contenant une pinte impériale (568ml) de liquide (A) que le contexte actuel estime être de la bière.
Les formes usuelles de la pinte sont les verres dits coniques, «nonic» et les chopes.





Quart

Gobelet contenant environ un quart de litre.
Sans forme spécifique.

Quart
(Prononcer qwart)

— Chez les anglophones du Canada, le quart (prononcer qwart) impérial est une unité anglo-saxonne qui équivaut à 40 onces liquides, soit exactement 1,1365225 litre. Chez les francophones, c'est une pinte. Autrefois, le lait était livré à domicile dans des contenants en verre que l'on appelait pinte de lait.



Stange

La Kölsch se boit traditionnellement dans des verres cylindriques hauts et étroits, nommés Stangen (Stange au singulier qui veut dire poteau), de 0,2 L. Elle peut également se servir en Stößchen, verres de 0,1 L. Dans le reste de l'Allemagne, et dans le sud en particulier, la faible capacité de ces verres leur vaut le surnom moqueur de Reagenzgläser (éprouvettes). Afin de séduire de nouveaux consommateurs, les tenants de Kneipen (bistrots) se convertissent aux verres de 0,3 ou 0,4 L.
On dit aussi un verre kölsch.



Stein

Le stein est une chope allemande faite en étain, en argent, en bois, en porcelaine, en faïence, en grès, en terre cuite ou en verre surmontée d’un couvercle articulé avec le pouce d’une capacité d’environ un litre. En Allemagne, cette chope s’appelle Steinkrug si elle est faite en grès ou Glaskrug si elle est faite en verre. Son nom exact dépend de la région d’où elle vient, par exemple, en Bavière on l’appelle Maß alors que dans les Palatinats, on l’appelle Stein. Les Anglais l’appellent Stein.



Style inconnu

Certains verres peuvent avoir des caractéristiques de plusieurs styles de verres à la fois ou être tout à fait hors catégories.


Support

Certains verres nécessitent un appui sans lequel ils ne pourraient pas tenir d’eux-mêmes.
Voir cocher et yard glass.

Cette collection comporte quatre verres sur support de bois (007_KWK, 151_LEU, 306_LEU et 725_CBP).



Tasse

Petit récipient à anse ou à oreille, servant à boire.
La Quelque Chose d'Unibroue offrait la tasse ci-contre en coffret-cadeau.



Timbale

Gobelet de métal de forme cylindrique, sans pied.



Tulipe

La tulipe sans pied rappelle celle d’une tulipe sans sa tige. C’est un verre galbé très utilisé dans les pubs au même titre que le nonic.
En plus de concentrer les arômes, un verre tulipe permet d’obtenir un bon collet de mousse tout en créant des sensations visuelles et olfactives intéressantes.
La tulipe avec pied, par comparaison, s'apparent plus à la forme de la fleur.
En plus de concentrer les arômes, un verre tulipe permet d’obtenir un bon collet de mousse tout en créant des sensations visuelles et olfactives intéressantes.
Son corps est bulbeux et son sommet, soit évasé ou légèrement refermé, permet ainsi d’obtenir et de conserver le collet.
Certaines sont élancées, d’autres plutôt trapues. Les tiges peuvent être fines ou épaisses, courtes ou longues.
La tulipe est recommandée pour le service des ales écossaises et belges, les barley wines et autres bières aromatiques.



Verre

Récipient pour boire.



Weizen (Weiß)

Ce verre à bière de blé de grandes dimensions, met en évidence la couleur de la bière et laisse beaucoup de place à l'expression du collet.
Verre élancé et galbé.
Ordinairement en format de 0,5 L, il se fait aussi dans des dimensions plus petites.
Ce verre est utilisé pour le service des Hefe Weizen, Kristal Weizen, Dunkel Weizen et des Weizenbock.





Yard Glass

Le yard glass est un très long verre à bière. Il mesure environ un yard, d'où son nom, soit un peu moins d'un mètre et contient environ trois pintes impériales (1,7 L).
Le verre étant très long et à cul arrondi, il nécessite un support de bois pour le reposer ou une fixation murale.
Voir le verre de cocher.
Voir aussi support.




Autres notes
___________

Les différentes parties du verre selon Arcoroc, un fabricant :
– Le buvant : nom donné à la partie du verre où se portent les lèvres (bord du verre).
– La cuvette : nom donné à la base d'un verre à pied.
– La jambe : partie d'un verre à pied qui relie la cuvette à la paraison.
– La paraison : partie du verre (verre à pied ou gobelet) qui contient le liquide.
– Le pied : le pied d'un verre à pied désigne la jambe et la cuvette.

(A) • Il est à noter que les mots buvant et paraison ne sont pas au dictionnaire et que le mot cuvette n'a pas d'acception se reférant aux verres.
___________

Voir d'autres appellations de verres selon leur contenance sur Wikipedia français ici.






Seuls les termes suivants sont utilisés pour catégoriser les verres de cette collection :

Ballon
Bécher
Calice
Cocher
Cognac
Conique
Corne
Coupe
Droit
Droit sur pied
Flûte
Galopin
Gobelet
Godet
Kölsch
Nonic
Pilsner
Stange
Style inconnu
Tulipe
Tulipe sans pied
Weizen
N'hésitez pas à nous faire part de vos précisions,
commentaires ou ajouts au présent lexique.
Ils seront toujours les bienvenus.
Cliquez sur le lien suivant :


info@galopin-gambrinal.com








Share

S'abonner à ggambrinal sur TwitterS'abonner à ggambrinal sur Facebook















Dernière mise à jour : 2014-02-02


AccueilGalerieMenu principal

Ballon Ballon Ballon Bécher Bécher Bock Bock Bock Bock Calice Calice Cocher Cognac Cognac Cognac Conique Conique Conique Coupe Coupe Coupe Demi Demi Demi Demi Droit Droit Droit Droit Flûte Flûte Flûte Flûte Galopin Galopin Galopin Galopin Gobelet Gobelet Godet Godet Godet Godet Nonic Pilsner Pilsner Pilsner Pint Glass Stange Support Support Weizen Weizen Weizen Yard Glass 023_GMB 471_BSS 539_CHM 657_STB 363_VON 412_BSS 492_HPF 632_SDF 689_BEB 573_MTL 501_SMU 461_BEK