Brasserie de l'Espérance

France



2 verres


En 1746, Jean Hatt, fonde la Brasserie de l’Espérance à Strasbourg.
L’ancre du clocher de l’église Saint-Guillaume située non loin de là,
donnera son nom à la brasserie et à sa bière.
En 1862, la brasserie est transférée à Schiltigheim,
la Cité des Brasseurs, commune voisine de Strasbourg.
En 1932 la brasserie se modernise avec une nouvelle salle de brassage,
surnommée la « cathédrale », comprenant six cuves en cuivre,
des vitraux et un sol de mosaïques fastueuses.
Cette salle, toujours en activité, reste le symbole de la brasserie.
En 1967 la Brasserie de Sarrebourg, en Moselle, fusionne avec la Brasserie de l'Espérance.
La Brasserie de l'Espérance intègre l'Alsacienne de Brasserie en 1969,
aux côtés des brasseries de la Perle, Mutzig, de Colmar, et Haag.
En 1972, Heineken acquiert la Brasserie de l’Espérance,
pour y développer l’activité brassicole et s’implanter en France.
Depuis la fermeture de la Brasserie Fischer,
la production de celle-ci a été transférée à la Brasserie de l'Espérance.
En 2009, la Brasserie Fischer ferme ses portes et son activité est transférée
à la Brasserie de l’Espérance qui devient le site unique
de production Heineken de Schiltigheim.
En 2012, la Brasserie de l’Espérance célèbre ses 150 ans d’activité à Schiltigheim.


                                                                                                                                                            (Wikipedia)


Adelshoffen
Doreleï







Dernière mise à jour : 2015-11-25







Retour vers le haut de la page


AccueilGalerieMenu principal



Valid HTML 4.01 Transitional